Le macramé, vous connaissez ?

Porte-plante en macraméLa technique du macramé fut présentée pour la première fois à la cour de Mary d’Angleterre, à la fin du XVIIè siècle. Employant à l’origine de la simple ficelle ou de la corde, le tissage au macramé était un moyen de réaliser des broderies et autres objets de décoration au moyen de diverses techniques de nœud. Reparu dans les années 70, le macramé est aujourd’hui considéré comme un loisir créatif.

Quel est le matériel ?

Il est possible de confectionner toutes sortes d’objets en macramé : vêtements, bracelets, rideaux, napperons, couvertures... De nos jours, le matériau le plus utilisé est le coton mais on peut aussi tisser avec de la corde comme autrefois ou encore avec du fil plastique ou métallique, du cuir, etc. Selon les projets, les envies et la matière employée, les ouvrages décoratifs en macramé peuvent être extrêmement diversifiés et l’effet chaque fois différent. Un simple crayon ou bâton suffit à la réalisation... Ainsi que l’usage de ses deux mains et une bonne dose de patience, bien entendu !

Comment débuter ?

On trouve en magasins de loisirs créatifs des livres consacrés à la technique du macramé, des kits proposés avec les instructions détaillées, et tout le matériel nécessaire à cette activité authentique. Sur internet, on rencontrera également une foule d’idées à réaliser en macramé notamment sur le site Les Créatifs, ou de nombreux objets pouvant servir d’exemple sur BroderiesMacrame.com. Le nœud de base, ou nœud plat, constitue la technique de base de la broderie au macramé (voir vidéo tutoriel). Par la suite, on pourra vite élaborer des nœuds plus complexes : croisés, en relief, etc.

Bracelets en macramé

Le macramé artisanal

Le tissage au macramé aurait existé dès le XIIIè siècle, trouvant sa source dans le savoir-faire des tisserands arabes. Suite à la conquête maure, cet art s’est largement répandu en Espagne puis dans le reste de l’Europe, diffusé principalement par les marins qui pratiquaient eux-mêmes le macramé durant leurs longs mois de navigation.

Les objets fabriqués grâce à cette technique sont toujours présents aujourd’hui sur les marchés d’artisanat d’art du monde entier, mais ils perdurent surtout dans les artisanats d’Afrique du nord, d’Espagne et des pays d’Amérique latine (bijoux, hamacs).

Nœuds et macramé

Le macramé consiste avant tout, comme on l’aura compris, à faire des nœuds ; certains l’associent d’ailleurs à divers nœuds marins, nœuds chinois et autres techniques de tressage traditionnelles. Ce mélange des genres permet de rendre le macramé moins répétitif et d’obtenir des motifs plus variés qu’en réalisant entièrement un objet avec le même nœud. Pour apprendre le macramé à nœud plat et bien d’autres nœuds décoratifs, voir les tutoriels en images, vidéos et schémas sur lesnoeuds.com. Le site nous enseigne également l’histoire de chaque nœud présenté et ses appellations diverses.

(photos Creative Commons by Tine72, Love.Sasha.Lynn, TheSpaceQueen87)

Écrit par Jeff le dans Autour du bricolage

Commentaire

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : dgwefnsdxg